Atarashii Koto


2007


(Translation: Some new things).

When I first arrived in Japan as part of a school exchange program, its language and culture were completely unknown to me. However, I was accepted in the ceramic and glass studio of the DECOBI craft school. The misunderstandings in my daily life and the apprehension of these new materials then revealed an ideal exploration field for developing several themes.

The first theme, communication through gestures, resulted from the impact of my hands on the clay reproducing the basic Japanese gestures I needed to know in order to communicate. Each print is accompanied by an international phonetic translation painted inside the object, so that all cultures can read the subject.

The second theme focuses on the connectivity of archetypes. Potter's students were producing the same types of containers over and over again to keep only a few at the end. In the same way, glass students were trying to blow without imperfections. I created this series by using their "work in progress" skills, covering in glass these neglected ceramic objects.

The last round made of glass in ceramics, develops the concept of random patterns. For this I integrated glass inside large ceramic vessels and let materials fuse together during firing. In DECOBI, students learned to have a perfect mastery of the material, but my goal was to show that there could be some form of beauty in the naivety of the uncontrolled.


(Traduction: Nouvelles choses).

Lors de mon arrivée au Japon la langue et la culture m’étaient totalement inconnues. J’ai pourtant intégré l'atelier DECOBI de céramique et de verre à Fujimi dans le cadre d’un échange. L’incompréhension de mon quotidien et l’appréhension de ces nouvelles matières se sont alors révélées un champ d’exploration idéal pour développer plusieurs thématiques.

La première, "Communication par les gestes", résulte de l’impact de mes mains sur la terre reproduisant les gestes qui m’étaient nécessaires pour communiquer. Chaque empreinte est accompagnée de sa traduction phonétique internationale peinte à l’intérieur de l’objet, de telle sorte que toutes cultures puissent avoir une lecture de l’objet.

Le second thème s’articule autour des "Connectiques d’archétypes". D'un côté, les étudiants potiers fabriquaient inlassablement les mêmes typologies de contenant, encore et encore pour ne garder que quelques-uns à la fin. De la même manière, les souffleurs de verre essayaient de souffler sans imperfections. J'ai créé cette série en utilisant leurs compétences, couvrant de verre les objets en céramique négligées.

La dernière série en verre sur céramique, développe la notion du "Motif aléatoire". J’ai intégré du verre sous différentes formes à l’intérieur de contenants en céramique pour que les matières fusent entre elles pendant la cuisson. A DECOBI, les étudiants apprenaient à avoir une parfaite maîtrise de la matière, mais mon objectif était de montrer qu’il pouvait y avoir une certaine forme de beauté dans la naïveté du non contrôlé.


*Price on request: contact@arianeprin.com




 


1. Communication through gestures 


 


 


 


 


2. Connectivity of archetypes 


 


 


 


©Dominique Feintrenie 


3. Random patterns 


 


 


 


©Dominique Feintrenie 


Poster of the exhibition